Oui, il est possible de concilier développement économique, solidarité, création d’emplois, démocratie et protection de l’environnement.

Les entreprises de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) – associations, mutuelles, coopératives, fondations, entreprises immatriculées « ESS » ou agréés « ESUS » – en sont un exemple.

Ces entreprises, acteurs incontournables du développement local, agissent dans tous les secteurs d’activités, au plus proche des citoyen.ne.s : entrepreneuriat social, enfance/jeunesse, accompagnement des personnes âgées, commerce équitable, épargne solidaire, réemploi des déchets et économie circulaire,etc.

Véritable pan économique du territoire, ces entreprises génèrent un nombre considérable d’emplois salariés. En 2018, à l’échelle du Pays de Vannes, les entreprises de l’ESS emploient 9 205 salarié.e.s (13 % de l’ensemble des emplois). Elles ont connu une croissance de 11% entre 2011 et 2016.

A la veille d’échéances électorales locales importantes, nous voulons tourner les projecteurs vers elles.

Nous voulons que tous les acteurs du territoire – citoyen.ne.s, associations, entreprises, collectivités locales – s’engagent pour soutenir leur développement.

Citoyen.ne.s, je soutiens l’appel pour une économie solidaire !

En tant que citoyen.ne.s et consommateur.rice.s, j’ai le pouvoir d’impulser le développement d’une économie locale, équitable et écologique.

A l’occasion des élections municipales de mars 2020, je souhaite que mes élu.e.s s’engagent pour le développement d’une économie sociale et solidaire sur le Pays de Vannes.

 

libero in porta. vulputate, Phasellus leo.